image à la une

[Article Collaboratif] LE lieu où vous pourrez poser vos valises

En ce mois d’octobre, nous ne retrouvons pour un article collaboratif pour découvrir les endroits favoris de chacun. En voyage il y a toujours quelque chose qui nous marque en particulier. Je pense que nous avons tous un endroit en particulier dans le monde qui nous fait rêver où que l’on se sent chez nous. Je vous invite à découvrir ce lieu si cher à 5 blogueurs !

Un lieu dans le monde où vous pourrez vivre

Le lieu où vous pourrez poser vos valises par le blog Les Millets du 62

La Polynésie, un archipel qui s’est accaparé notre coeur, par la beauté de ses paysages, la puissance de sa culture, l’ivresse de la danse, et la gentillesse des gens. Vous ne pouvez pas revenir indemne de cette destination. Avec mon mari, nous sommes allés en backpack découvrir ce petit coin de paradis, et ce voyage nous a bouleversés. 

Tahiti terre d’accueil entre terre et mer

Tout d’abord, vous prenez le temps de prendre vos marques sur l’île principale, tout le monde s’imagine Tahiti comme uniquement du sable et l’eau bleu turquoise. Et pourtant, Tahiti est si verte, si montagneuse, si aventureuse. Une terre d’aventure, vous pourrez être au coeur de ce poumon vert, si méconnu. Prenez de la hauteur sur ces montagnes, et admirez le spectacle, c’est grandiose. 
Sur certaines destinations, on dit que les gens ne sont pas accueillants, ici c’est tout le contraire ! Les polynésiens ont un sens de l’accueil, du recevoir, du partage qui est innés. 

Le charme des autres îles mais pas que

La Polynésie recèle de trésors, des pépites, des paysages sublimes, qui vous feront tourner la tête. Chaque île est à explorer, elles ont toutes leurs spécificités, mais la culture polynésienne est omniprésente. Vivre sur ce territoire d’outre-mer serait l’occasion de s’enrichir d’une culture tellement forte, d’un mode de vie, de l’artisanat, et des légendes. La danse occupe une place omniprésente sur l’archipel. Nous nous sommes enivrés des chants, des percussions et des chorégraphies si expressives. 
Les traditions sont essentielles dans leur façon de vivre, ça se ressent, vous le vivez avec eux quand vous êtes là-bas. Vivre à Tahiti serait une manière d’apprendre sur ce petit bout de France à l’autre bout de la terre. 

La vie marine une bouffée d’oxygène à préserver

Nous sommes des amoureux de l’océan et des animaux que l’on pourrait trouver dedans, alors inutile de vous faire un dessin, Tahiti c’est le paradis de la plongée. Juste avec un masque et un tuba vous pouvez croiser tellement de belles choses. Dans l’eau on s’y sent bien, apaisé, émerveillé, et reconnaissant de ce que l’on peut trouver. Bien évidemment, nous aimerions prendre soin de cet environnement, sensibiliser les touristes et continuer à profiter de ce que la nature nous offre. 

Vous l’aurez compris, la Polynésie nous a fait rêver, sept ans après, avec d’autres destinations explorées, mais elle nous appelle encore. Nous imaginons quelques années à continuer de la comprendre, de l’admirer, et à poursuivre notre enchantement. 

Vous pouvez suivre leurs aventures sur les réseaux suivants : 
Instagram : https://www.instagram.com/lesmilletdu62/
Facebook : https://www.facebook.com/lesmilletdu62/

LE lieu où vous pourrez poser vos valises par le Blog Zone Blanche

Ma rencontre avec la Slovénie, en 2014, était un coup du hasard. En tant qu’amatrice de festival metal, des amis m’avaient proposé de les accompagner au Metaldays, dans un pays que je ne pouvais même pas situer sur une carte. Si j’avais su qu’il se cachait, aux portes de l’Autriche et de l’Italie, un endroit avec d’aussi belles rivières et montagnes, je n’aurais pas attendu si longtemps pour y aller !

Ma relation avec la Slovénie, c’est un peu comme une rencontre amicale qui se transforme petit à petit en amour naissant. Il m’a fallu trois excursions dans ce festival, dans la superbe région de Tolmin, pour finalement avoir le déclic : de destination agréable pour des vacances entre copains, j’avais tout à coup envie de plus. La Slovénie n’était plus uniquement là pour me faire rire : j’ai voulu partir à rencontre de ses coutumes, de son patrimoine, de ses habitants…

Mon coup de foudre avec la Slovénie a fini par arriver. Si j’avais toujours gardé une place privilégiée pour ce pays dans mon cœur, comme s’il s’agissait d’une meilleure amie avec qui je vivais mes peines et mes joies, c’est en allant au lac de Bohinj en hiver 2019 que tout a basculé. Sa beauté simple, naturelle, m’a touchée. J’ai eu l’impression que notre relation avait changée, émerveillée que j’étais par les paysages slovènes. Je me suis mise à fantasmer sur un déménagement. C’est quand j’ai commencé à regarder les prix immobiliers que je me suis rendue compte à quel point j’étais (semi)sérieuse.

Comme le dit si bien son Office de tourisme, la Slovénie, c’est le seul pays du monde qui contient le mot « love ».

Rencontre, relation amicale, coup de foudre amoureux… un cheminement assez classique ! Reste à savoir si je franchirais le cap un jour. Si j’aime vivre en France, la quiétude de la Slovénie m’a apporté bien plus de bien-être que là où je suis actuellement. Alors oui, je pense que la Slovénie est la candidate idéale pour poser mes valises. Vais-je me marier avec elle en tendant mon formulaire d’expatriation aux autorités ? Vais-je divorcer en faisant mes bagages avec perte et fracas pour revenir au sein de la Mère Patrie ? Je n’en ai aucune idée. Je sais juste que laisser cette possibilité ouverte m’amuse… Et que j’en ai retiré 14 raisons bien à moi d’aimer la Slovénie !

Vous pouvez suivre ses aventures sur les réseaux suivants : 
Facebook : https://www.facebook.com/zoneblanchedotcom/
Instagram : https://www.instagram.com/zone_blanche/
Pinterest : https://www.pinterest.fr/zone_blanche/

LE lieu où vous pourrez poser vos valises par le Blog Ctraveldiaries

Pas besoin de partir loin parfois pour qu’une ville nous attire bien plus que l’on ne l’imagine. On la découvre, on s’y sent bien et on aimerait rester avec elle pour la vie. Oui, je pense que l’on peut tomber amoureuse d’un endroit, et pour moi cet endroit se trouve outre-Manche.

Inscrit dans l’histoire et la culture britannique, Londres, la capitale, m’a charmée dès notre première rencontre. Je pense que j’avais déjà des affinités avec la langue anglaise depuis toute petite, mais je ne savais pas à quel point j’allais tomber amoureuse de l’accent british. Mes premiers pas dans cette ville ont été très spontanés, comme si nous nous connaissions déjà. Le vent dans les cheveux, j’ai commencé à te découvrir petit à petit. Mes yeux ont ensuite été émerveillés en déambulant dans tes rues par tant de beauté à la fois hétéroclite et suprême. Mes oreilles ont été enchantées par la langue et les différents accents que je pouvais entendre lorsque je me baladais, mais également par la musique jouée à plusieurs coins de rue. Tu as également surpris mes papilles avec ton mélange de sucré/salé et tes goûts un peu chelou. Et je garde en moi, ton odeur bien particulière, une brise marine lointaine parmis ses murs anciens, quelques notes de nature avec un soupçon de subtilité royale. Bref, quand je t’ai rencontré, Londres, tous mes sens se sont éveillés.

Ton excentricité et ta culture british bien à toi m’a tout de suite plu. Art, musique, théâtre, musées, architecture… ton foisonnement culturel a tout d’une mégalopole européenne, tout en gardant son charme à l’anglaise. Tes habitants sont aussi cosmopolites que bienveillants, et les rencontres se font naturellement. Lorsque je pousse la porte d’un de tes nombreux pubs, l’animation de fin de journée avec les matchs de football diffusés sur les écrans et les concerts en live me font me sentir comme à la maison. Quand le soleil se couche, tu dévoiles ton côté festif avec tes nombreuses sorties de nuit toutes plus folles les unes que les autres.

Ton climat ni trop chaud, ni trop froid me satisfait pleinement. En plus, tu n’es qu’à 2h15 de Paris. Ce qui signifie que si je m’installe chez toi, je pourrais revenir même pour le week-end dans mon pays natal. Je suis revenue te voir à trois reprises, et jamais je n’ai été lassée de te voir. Au contraire, à chaque fois, j’en découvrais encore un peu plus. Chaque départ était un déchirement mais je savais que c’était pour mieux revenir. Aujourd’hui j’en aurais parcouru des kilomètres dans tes belles rues londoniennes. Mais tu as encore de nombreux mystères cachés dans ta capitale… C’est pourquoi je me vois bien m’installer chez toi. Car je ne me lasse pas. Entre l’accent londonien, la culture musicale et britannique, ce bouillonnement cosmopolite, tes parcs, ton climat et ton architecture, Londres, un jour, je poserai mes bagages chez toi.

Vous pouvez retrouver ses articles sur Londres ici :  http://ctraveldiaries.com/destinations/europe/angleterre 

Vous pouvez suivre ses aventures sur les réseaux suivants :
Facebook : https://www.facebook.com/Ctraveldiaries/
Instagram : https://www.instagram.com/ctraveldiaries/?hl=fr
Pinterest : https://www.pinterest.fr/ctraveldiaries/

LE lieu où vous pourrez poser vos valises par le Blog Hit The Road Jeanne

La première fois que je suis allée à Koh Chang, c’était un peu par hasard. J’étais à Bangkok et j’avais 10 jours à tuer avant un vol pour la Chine. J’avais envie de plages et de repos au plus proche. En regardant la carte, j’ai vu Koh Chang. Bingo! Ça fera bien l’affaire.
J’ai donc passé une bonne semaine sur l’île et je suis partie en Chine. Jusque là rien de bien marquant. C’est à mon retour de Chine, en atterrissant à Bangkok, que j’ai ressenti le besoin d’y retourner. Ne me demandez pas pourquoi. J’en avais envie.

De retour à Koh Chang, on me propose un boulot alors que je n’avais rien demandé. J’accepte. Et je reste.
Ma mission se termine. Je reste quand même. J’étais pourtant partie pour un voyage au long cours. J’ai économisé chaque centime possible pendant 3 ans pour ce voyage, et me voilà bloquée sur une île après n’avoir visité que quelques contrées. Il faut que je me ressaisisse. Je rêve des Philippines, de Bornéo, de Taiwan et d’Iran. Il faut que je reprenne la route.

Mais je ne reprends pas la route. Je trouve un autre boulot et reste bloquée à Koh Chang pendant un an, avec quand même quelques voyages dans les pays voisins quand je suis forcée de refaire un visa.
Finalement, je me demande… A quoi bon voir toutes les beautés du monde si on ne prend pas le temps de les vivre? Pourquoi quitter un lieu qui nous rend heureux pour en rechercher d’autres? Quand on tombe amoureux, on ne quitte pas la personne qu’on aime sous prétexte qu’on n’a pas couché avec le monde entier? Donc pourquoi devrais-je quitter une île qui a tout ce dont j’ai toujours rêvé pour en photographier d’autres?

Je trouverai sûrement des plages au sable plus clair ailleurs, des eaux plus poissonneuses et une jungle plus vierge. Mais si celles-ci continuent de m’émerveiller chaque jour, ça me suffit.

Koh Chang n’est peut-être pas parfaite, mais elle me plait. Le fromage me manque cruellement, l’humidité est parfois insoutenable, les routes sont dangereuses et les coupures d’électricité un peu trop fréquentes. Pourtant, aucun autre endroit ne m’a fait chérir la routine comme Koh Chang. Cette île m’a appris le bonheur véritable. Un coucher de soleil sur la plage de Lonely Beach est toujours aussi intense qu’un premier baiser. Même après le 365ème…

Vous pouvez retrouver son article sur la Thailande ici https://www.hittheroadjeanne.com/koh-chang-thailande/ 

Vous pouvez retrouver ses aventures sur les réseaux suivants :
Facebook : https://www.facebook.com/hittheroadjeanne/
Instagram : https://www.instagram.com/hittheroadjeanne/
Pinterest : https://www.pinterest.fr/fanyhittheroadjeanne/

LE lieu où vous pourrez poser vos valises par le Blog l’Expat Nomade

Après 17 ans d’expatriation, fatiguée de passer quelques années ici, quelques années là, j’ai senti le besoin de faire une pause et j’ai enfin trouvé le pays où poser mes valises et je sais, je sens que ce pays sera celui de ma dernière expatriation.
Il en est des pays comme des personnes, certains vous marquent plus que d’autres, certains même vous bouleversent et changent, à jamais, votre vie. C’est ainsi que la Turquie et plus précisément l’Anatolie, m’a transformée.

C’est donc en avril 2017 que je bouclais mon sac et m’envolais pour la première fois vers Antalya d’abord et la Cappadoce ensuite. Mais j’étais loin de me douter à quel point ce pays allait me marquer.

Il en est donc des pays comme des personnes : on peut en tomber follement amoureux ! C’est ce qui m’est arrivé en ce printemps 2017. Du coup, en juin de la même année je décidais de passer mes six semaines de vacances d’été, de nouveau, en Turquie. Et ce long voyage à travers ce magnifique pays, a confirmé mon envie de venir y vivre.

De retour à Moscou, j’ai alors commencé à faire des recherches en vue de trouver un travail en Turquie pour la rentrée scolaire 2018. Après de nombreux refus, c’est finalement à Ankara que j’ai trouvé un poste dans un lycée bilingue. Mais ce job s’est très vite avéré aussi décevant qu’épuisant, j’ai donc démissionné avant la fin de l’année ! Mais ça n’a rien ôté au plaisir que j’ai de vivre ici. Bien au contraire, j’ai décidé de m’installer (définitivement) en Turquie. En revanche, je prévois de déménager à Istanbul dans quelques mois car j’ai appris à aimer vraiment cette ville que je trouvais, au départ bien trop agitée pour moi, mais qui au fil de mes visites m’a révélé tous ses charmes et c’est là que je me sens « chez moi » !

Et c’est bien ce sentiment d’être « chez soi », comme à la maison, qui nous fait poser nos valises dans un pays, ou une ville qui sans qu’on puisse vraiment bien l’expliquer avec la raison. D’ailleurs peut-on expliquer comment et pourquoi nous tombons amoureux d’une personne ? Et croyez-moi, il en est de même pour un pays, pour une ville… et je suis déjà impatiente de vivre ma future love story avec Istanbul !

Vous pouvez retrouver ses articles sur la Turquie ici :  
https://schansard.wixsite.com/lexpatnomade/turquie

Vous pouvez suivre ses aventures sur les réseaux suivants :
Facebook : https://www.facebook.com/sophie.chansard
Twitter : https://twitter.com/SophieChansard

Quand est-il du mien ? Mon cœur balance entre deux destinations. Petit indice je suis déjà dans l’une d’entre elles ! Pour les découvrir, RDV en Novembre pour la deuxième cession ! D’autres blogueurs nous livreront leur endroits favoris dans le monde.

Et vous quel est ce lieu si spécial à votre cœur ?

ENJOY !

Article collaboratif
Épinglez-moi !

6 commentaires sur “[Article Collaboratif] LE lieu où vous pourrez poser vos valises

  1. Je trouve que c’est une très chouette idée d’article, c’est dommage que je n’aie pas eu le temps d’y participer.
    En ce qui me concerne, la réponse est très claire, elle rejoint l’un de tes choix Jen 😉 C’est l’Irlande bien entendu. Pourquoi l’Irlande? Pour la magnificence de ses paysages, la bienveillance de ses habitants et un inexplicable sentiment de bien être que je n’ai éprouvé nulle part ailleurs. D’ailleurs, comme le dit si bien Sophie, on ne se demande pas pourquoi on tombe amoureux de quelqu’un, c’est pareil pour les lieux. C’était un déchirement de quitter l’Irlande. Mais ce qui est certain, c’est que ce n’était qu’un au revoir.
    Hâte de lire la suite en Novembre et de découvrir les coups de coeur de nos amis blogueurs.

    1. Merci beaucoup pour ton message !
      Oui l’Irlande est vraiment à part, mais comme tu dis ce n’est qu’un au revoir, je suis sure que tu y reviendras !
      Ca m’a pris 8 ans mais je suis revenue donc ça sera pareil pour toi 🙂
      Moi aussi j’ai hâte de voir ce qu’ils ont préparé.

  2. Vraiment très sympa ce partage d’émotion. Car oui, voyager c’est avoir des coups de coeur, des coups de blues – en général vite oubliés d’ailleurs. Combien de fois suis-je rentrée à la maison avec un énorme cafard … Et pour moi, jusqu’à maintenant, ce sont les paysages de l’Ouest américain qui me passionnent. Je n’ai pas fini d’y retourner !

    1. Merci beaucoup ! Oui généralement les problèmes on en rigole plus tard et ne garde que les meilleurs souvenirs.
      Je ne connais pas encore l’ouest américain mais j’en rêve ! (C’est donc sur ma liste :p)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *