image à la une

Faire du stop ? Non c’est trop dangereux !

Aujourd’hui je veux vous parler du stop en voyage car c’est encore un sujet tabou en France. Pour moi, c’est un sujet qui me tient à coeur et je voulais partager ce moment avec vous. Faire du stop ou « Hitch-Hiking » en anglais est encore très mal perçu par la société et a une connotation négative.

Faire du Stop ? Non c’est trop dangereux pour une fille !

Faire du stop c’est dangereux
Faire du stop c’est pour les pauvres
Faire du stop c’est vouloir se faire kidnapper
Faire du stop c’est juste un moyen de voyager gratuitement
Faire du stop c’est imprévisible
Faire du stop c’est de l’inconscience
Faire du top c’est effrayant
Faire du stop en étant une fille c’est impossible
Faire du stop en étant une fille ça n’existe pas

Faire du stop est il si impensable quand on est une fille ?

Voici les premières réactions dans notre société actuelle. Pourquoi faire du stop est-il si mal vu ? Honnêtement je n’en ai aucune idée. On part déjà avec une mauvaise base mais quand on rajoute que tu es une fille cela devient l’apocalypse ! Combien de fois je n’ai pas entendu une de ces réflexions.

Pouvez-vous m’expliquer la différence entre un homme et une femme qui fait du stop ? Car personnellement je n’en vois aucune ! Si danger il y a, il sera le même pour les deux.

Faire du stop

Let us think the unthinkable, let us do the undoable, let us prepare to grapple with the ineffable itself, and see if we may not eff it after all.

Adam Douglas

Faire du stop c’est prendre un risque

Faire du stop c’est prendre un risque comme traverser une route sans regarder avant, c’est comme fumer, c’est comme être au mauvais endroit au mauvais moment, c’est comme tomber amoureux… On ne sait pas ce qu’il va nous arriver mais on y plonge quand même… C’est toute simplement la vie.

Je ne dis pas qu’il faut vivre dans le monde des bisounours où tout le monde est beau mais je choisi de croire en l’humain. Alors oui il faut faire attention, il faut s’écouter mais tu trouveras sur ta route des personnes qui sont sincèrement honnête.

Et puis, la personne ne t’inspire pas confiance ? Tout ce que tu as à faire c’est de continuer ta route. Tu as le droit de dire non.

Faire du stop c’est synonyme de rencontre

Faire du stop c’est rencontrer des personnes venant d’horizon différent du tien. Je pense que je n’aurais jamais autant rencontré des personnes aussi différentes de moi, venant des milieux que je ne fréquente pas. Avoir débattu sur des sujets improbables, avoir des conversations passionnantes, avoir des conversations philosophiques sur le monde ou tout simplement partager un moment marquant qu’en faisant du stop.

J’ai vraiment fait de belles rencontres et j’ai surtout découvert que l’homme est bon et que le monde n’est pas aussi effrayant que le laisse supposer les médias.

Australie

Faire du stop c’est synonyme de partage

Cela peut être un partage de solitude ou de fou rire. Comment te retrouver à discuter avec ton hôte par langage des mains car tu ne parles pas la langue ; où à apprendre des légendes maoris pour connaître une culture. Et quand tu tombes sur des voyageurs, continuer un bout de chemin ensemble et vivre une super aventure.

Alors oui tu peux tomber sur une personne qui n’aura rien à te dire, tu peux mal tomber et descendre 2 minutes mais après mais généralement tu passeras toujours un bon moment.

Faire du stop, un voyage contre la peur ?

Il faut se le dire, au final, si on ne veut pas faire du stop c’est que l’on a peur. Mais peur de quoi ? De nous-même ou de l’autre ? Accepter de faire du stop c’est arrêter de tout contrôler, c’est de lâcher prise. C’est tout simplement la peur de l’inconnu.

Selon le JT cet autre c’est un violeur, un tueur, une menace. Comme si le seul fait de leur parler c’est signer notre arrêt de mort.
Mais qui est cette autre personne ? Un petit vieux qui cherche à rencontrer des personnes pour se sentir moins seul, c’est cette mère de famille qui te compare à sa fille, c’est ce jeune-homme parti acheter des fleurs pour sa fiancée. Au final cette personne cela peut être toi ou moi!

Alors ne juge pas mais apprend à te faire confiance et surtout à écouter ton instinct.

« Faites chaque jour quelque chose qui vous fait peur »

Éléonore Roosevelt
Faire du stop
source : Pixabay

Au final quelle est la différence entre faire du stop, voyager seule, faire du couchsurfing ou partager une voiture avec des personnes rencontrés en auberge ? Aucune.

Tout ce que tu dois faire c’est savoir à qui faire confiance. Le plus important à savoir c’est que tu peux dire NON ! Tu n’es pas obligé de rentrer dans la voiture.
Il faut savoir s’écouter car la confiance et la prudence ne sont pas deux opposés.

Et pour vous, comment tout a commencé ?

faire du stop
Épinglez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *