0
6 In Coin Voyageur/ Projets collaboratifs

13 festivals uniques à travers le monde

En ce mois de la St Valentin et Mardi Gras, je vous emmène à la découverte des plus beaux festivals du monde ! Vous allez voyager en Amérique, en Asie et en Europe grâce aux 13 blogueurs qui vous livrent leurs plus beaux souvenirs.

LES FESTIVALS EN AMERIQUE

Commençons par l’autre bout du monde pour vous faire rêver en grand.

Carnaval de Curaçao dans les Caraïbes

Par Jessica du Blog Nomade Magazine

Le carnaval de Curaçao ou communément nommé Karnaval di Kòrsou par les locaux est le plus grand événement de l’année pour cette île vibrante et colorée des Caraïbes. J’ai eu la chance de témoigner de la beauté de ce rassemblement unique ces quatre dernières années et à chaque fois je me laisse surprendre par l’ampleur de cette tradition. Le parcours déterminé pour les nombreuses parades s’étale sur plus de 6 kilomètres débutant à Santa Maria et se termine au cœur du célèbre quartier d’Otrobanda. C’est donc entre des bâtiments coloniaux multicolores que la musique provenant d’énormes chars allégoriques se fait entendre accompagnée des pas de danse rythmés des participants. Caractérisé de grandes plumes multicolores, de maquillages enivrants et de danses impressionnantes, ce rassemblement culturel définit bien l’énergie qui habite les habitants de Curaçao.

Le carnaval va bien au-delà des deux grandes parades que l’on surnomme Gran Marcha et Marcha di Despedida. En effet, la saison officielle débute au début du mois de janvier et il est étonnant de voir de nombreuses familles se rassembler pendant leur temps libre pour construire un endroit confortable depuis lequel ils pourront admirer les festivités, mais aussi vendre des breuvages et repas. Si vous décidez de visiter Curaçao pendant cette période de l’année, il faut alors s’attendre à vivre différentes fêtes de rues organisées dans le but d’amasser des fonds.  Il y a aussi le fameux festival di Tumba, un événement annuel où de nombreux artistes s’affrontent pour remporter les titres tant convoités de Roi et Reine de Tumba. Leur chanson sera d’ailleurs présentée comme l’hymne officiel du carnaval de Curaçao. 

La saison du carnaval se termine pendant la nuit du Mardi-Gras pour que tous puissent faire la fête une dernière fois avant que le carême débute. D’ailleurs pour conclure ces festivités, une représentation géante du roi Momo construite de paille et de bois est brulée à la toute fin de la parade pour annoncer la fin des festivités créant ainsi un dernier moment intense. Le roi Momo est un symbole du blasphème et de la débauche et c’est pourquoi, la tradition se veut qu’il soit sacrifié pour ainsi lancer la période d’abstinence et de jeûne que la population suivra selon ses besoins et ses croyances pendant 40 jours. 

Symbolique, expressif et éclatant, je vous invite à mettre vos vêtements les plus colorés et à vous joindre à un peuple des plus chaleureux pour vous immerger au cœur de cette expérience extraordinaire qu’est le carnaval de Curaçao.


Festival de San Jeronimo au Mexique

Par Elen du blog Voyager Connecté

Chaque année au mois de septembre, la petite ville de Coatepec au Mexique se pare de mille couleurs ! La raison ? La grande fête annuelle de la San Jeronimo (Saint Jérôme) dans l’état de Veracruz. Comme nous étions de passage dans la région et sachant le Mexique très pieux (bien que ce ne soit personnellement pas notre cas), on ne voulais louper cette fête chatoyante pour rien au monde car on nous en avait dit beaucoup de bien!  


Afin de décorer les rues de Coatepec en l’honneur du Saint Patron, ce sont tous les habitants de la ville qui mettent généreusement la main à la pâte pour la préparation des festivités. En effet, des familles entières consacrent leurs journées à la confection des fresques au sol plusieurs semaines précédents l’événement. Presque autant que l’événement en lui-même, ce sont les préparatifs qui nous ont impressionnés !

Pour la réalisation de ces fresques, on utilise généralement de la sciure de bois préalablement colorée, qui est ensuite répartie au sol pour former des motifs complexes et des représentations de personnages bibliques. Gare aux malheureux touristes qui viendraient piétiner le décor avant l’heure !… Par ailleurs, les enfants de chaque quartier confectionnent des arches de fleurs, que les hommes viendront ensuite placer dans les églises et les petites chapelles de la ville. Des créations florales somptueuses et minutieuses dignes des plus grands artisans fleuristes de chez nous !

Le jour J (ou plutôt le week-end prolongé de la Saint Jérôme) des danseurs, des musiciens, des fidèles et des curieux se mêlent à la procession haute en couleur dédiée au Saint Patron. C’est toute la ville qui est en effervescence ! Aussi, plusieurs centaines de fidèles portent tant bien que mal sur leurs épaules l’arche de fleure principale (qui pèse parfois plus de 2 tonnes) à travers les rues de Coatepec, piétinant en même temps les fresques au sol…
Au delà de cette incroyable fête, sachez que Coatepec arbore fièrement le label « Pueblos Magicos », l’équivalent de nos plus beaux villages de France, faisant de cette ville un lieu à ne pas louper lors d’un voyage au Mexique!


Carnaval de Barranquilla en Colombie

Par Benoit du blog Des yeux plus grand que le monde

Le carnaval de Barranquilla est la plus grande fête du monde à laquelle j’ai eu l’occasion de participer. Chaque année, plus de 2 millions de personnes s’y pressent et y dansent au rythme de musiques latines endiablés (particulièrement de la zone caraïbe) !

Ce carnaval de Colombie est le 3ème plus grand carnaval du monde après Venise et Rio ! Il a été proclamé en novembre 2003 chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité puis inscrit, en novembre 2008, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

C’est lorsque je voyageais dans ce pays sublime qu’une de mes amies, qui habitait sur place depuis un mois, m’en parla. Je n’ai pas trop posé de questions, parce que j’aime bien les surprise, mais tout ce que je savais, c’est que nous allions rester chez l’habitant et profiter de cette grande fête avec d’autres voyageurs du monde.

Quels incroyables moments nous avons vécu ! D’ailleurs s’il se déroule cette année, c’est maintenant ! Généralement, les défilés se déroulent pendant 4 jours avant la Carême.

Posté au bord de la route, dans une foule déguisée, colorées et tout sourire, nous avons regardé les écoles de danse nationales défiler, habillés de costumes colorés ou maquillés en hommage à leurs origines afro-indigènes. Musique à fond, danses, spectacles, confettis, farine de maïzena et la traditionnel bombe de mousse à la main, l’ambiance est incroyable et les colombiens très accueillants. 

Et quand le carnaval se termine avec l’enterrement de « Joselito Carnaval », la fête continue dans les quartiers où les habitants organisent de grandes fêtes privées où toutes les familles voisines sont invitées. 

Nous avons eu cette chance de « dormir » dans un de ces quartiers et participer à leur fête monumentale et le carnaval, comme cette fête de quartier, restent pour moi de merveilleux souvenirs de mon voyage en Colombie.

Dates : 4 jours avant le Carême, 2ème semaine de février
Pour s’y rendre : en bus ou en avion
Juste à côté : Santa Marta et le Parc Naturel de Tayrona.

LES FESTIVALS EN ASIE

Direction de l’autre côté de l’hémisphère pour découvrir de nombreux festivals traditionnels de cette partie du monde.

Holi Festival en Inde

Par Sandra Douville, collaboratrice du magazine Les voyageuses du Québec

Le Holi, c’est une fête religieuse Hindoue célébrée partout en Inde. On l’appelle aussi « La fête des couleurs », vous devinez pourquoi. En 2019, je suis retournée en Inde principalement pour cette raison : je voulais célébrer cette fête haute en couleur avec des amis indiens. Les célébrations sont différentes d’une ville à l’autre et je peux vous dire qu’à Varanasi, c’est très intense et c’était ce que je voulais. Tant qu’à vivre la fête des couleurs, aussi bien que ce soit à fond. 

À l’équinoxe du printemps, tout le pays en profite pour s’amuser, lâcher son fou et danser au rythme de la musique bollywoodienne. Tôt le matin, les couleurs se mêlent déjà à l’atmosphère, mais peu de touristes sortent à cette heure. On nous avise même de ne pas sortir avant l’après-midi, car les indiens ont la réputation d’être affectueux, mais sous l’alcool, certains deviennent carrément désagréables. Pour l’occasion, on s’habille en blanc et on met plusieurs épaisseurs. Tant pis pour la chaleur! 

Étant accompagnée d’un ami indien et de 2 autres voyageurs, dont une autre fille, on ne s’est pas laissés refroidir et on est vite descendus dans les minuscules ruelles. Au bout d’à peine 2 minutes, j’étais trempée de mauve et de vert. Si les adultes se lancent de la poudre colorée, les enfants eux, trouvent beaucoup plus amusant de charger leurs fusils à eau de poudre mélangée d’eau, créant ainsi une belle pâte, qui non seulement tache plusieurs jours, mais pince la peau lorsqu’elle arrive du haut des toits. On se crie tous des Happy Holi et on se fait des High Five

Conseil pour les filles, croisez vos bras sur votre poitrine, ça en découragera quelques-uns. Dans la folie qui s’était emparée de nous, on a décidé, mon amie et moi, de se tremper dans le Gange, le célèbre fleuve sacré. Nous étions peu nombreux puisque le Gange est absolument horrible, à cause des nombreux Ghats de crémation tout autour. Les locaux nous regardaient et riaient, j’ai même eu droit à un savon pour me frotter. Non seulement j’avais l’air d’un personnage de la série The Walking Dead, mais je sentais mauvais intensément. Est-ce que je vous ai dit que j’ai adoré ? C’est la fête la plus folle, trippante et insolite que j’ai vécue de ma vie. C’est sans hésiter que j’y retournerai un jour.


Festival de Vesak au Sri Lanka

Par Caroline du Blog Tongs et Sri Lanka

Chaque année au Sri Lanka, lors de la pleine lune du mois de mai, la fête de Vesak est célébrée par les Bouddhistes du pays (ils représentent 70 % de la population). Ce festival, qui s’étend sur plusieurs jours, est l’un des temps forts les plus importants dans l’année.

Vesak célèbre l’anniversaire (la naissance), la mort et l’illumination de Bouddha. Le pays se pare alors de lanternes, de lumières, de guirlandes lumineuses, dans les rues et dans les maisons. Les habitants s’habillent tout de blanc, vont au temple, les familles se réunissent (attention aux bus bondés avant et après la fête !) et des stands de nourriture gratuite (appelés « dansala ») fleurissent partout dans les rues. L’ambiance est au partage, à la spiritualité, à la lumière.

Pour profiter de ce festival qui dure généralement 2-3 jours au Sri Lanka, pensez à vous rendre dans les régions bouddhistes du pays (dans le nord et sur la côte Est notamment, Vesak sera peu célébrée), à prendre des habits blancs afin de vous mêler à la population et profitez ! La prochaine fête de Vesak aura lieu le 6 mai 2021, si l’ouverture du pays et de nos frontières le permettent, ainsi que les mesures sanitaires, c’est un moment unique que je vous recommande de vivre (et bien mieux que le festival de Perahera en juillet-août qui maltraite des éléphants pour l’occasion…).


Festival du Nyepi à Bali

Par Maude du blog Mc Globetrotteuse

@McGlobetrotteuse

Le Nyepi est un événement religieux important dans la culture balinaise et marque le début du Nouvel An dans le calendrier lunaire hindou. Il a lieu à chaque année à Bali à une date différente aux alentours des mois de février ou mars. On dit que lors du Nyepi, tous les mauvais esprits qui rôdent sur cette île paradisiaque sont métaphoriquement invités à quitter! 

Pendant 24 heures, de 6h00 le matin à 6h00 le lendemain matin, l’île de Bali règne dans un silence presqu’absolu. Aucun véhicule n’est en droit de circuler, tout est fermé, même l’aéroport de Denpasar ne reçoit aucun vol. Le jour du silence incite les esprits malveillants à croire qu’il ne reste plus personne à Bali et donc, plus une âme à hanter. À savoir si la ruse fonctionne, c’est autre chose!

Les célébrations débutent bien avant cette journée plutôt tranquille. Outre les différentes cérémonies religieuses à travers l’île menant au nouvel an, la veille de cette journée de silence, c’est la fête. Les locaux créer des marionnettes géantes en papier mâchés à l’effigie de démons plus excentriques les uns que les autres, appelé les Ogoh-ogoh. À quelques heures du début du Nyepi, de gigantesques parades de monstres s’organisent sur de la musique rythmée aux 4 coins de Bali. C’est hyper impressionnant de voir ces mastodontes soulevés de terre à bout de bras par plusieurs hommes pour leur donner vie (et les empêcher de s’emmêler dans les fils électriques!)

Bien que cette fête puisse occasionner quelques maux de tête aux voyageurs (il faut après tout rester dans notre chambre d’hôtel pendant ce 24 heures – pas le droit de sortir!), je trouve que c’est une fête très spéciale à vivre une fois dans sa vie. C’est vraiment le moment idéal pour se recentrer et trouver un peu de paix intérieur sur cette île où les motos bourdonnent normalement sans arrêt. Petit conseil, vivez cette belle fête dans un petit village car à Ubud, j’ai trouvé que nous étions beaucoup trop nombreux à vouloir profiter de la parade. Ce fut bien difficile de se trouver un endroit pour observer le défilé et apprécier les Ogoh-ohoh dans toutes leurs splendeurs. 


Festival de Songkran en Thaïlande

Par Lise du blog Making the road

Je suis partie voyager en Thaïlande en Avril pour 2 semaines d’île en île. Et il se trouve que nous sommes tombés par hasard sur le SongKran (qui signifie “passage”), une des fêtes les plus attendue et importante dans ce pays.  

Cette fête célèbre l’eau en Thaïlande à l’occasion du Nouvel An Bouddhique, chaque année entre le 13 et le 15 Avril. L’eau est un élément purifiant de l’année écoulée et qui éloigne la malchance pour l’année à venir. Une partie de la fête se passe dans les temples pour recevoir les bénédictions et les offrandes, ainsi qu’en famille avec les anciens et à l’extérieur, et dans la rue car certains quartiers deviennent des territoires de guerre de l’eau ! 

Nous étions donc à Bangkok, lors du Songkran et la ville c’est transformé en une bataille d’eau géante lors d’une journée et d’une nuit entière. Il s’agit de la plus grande bataille d’eau au monde. Il faut donc se préparer pour être trempé durant 24 heures (ne rien prendre qui craignent l’eau) et s’armer d’un pistolet à eau et de poudre talk (sinon ce n’est pas drôle). Il y a des points et des seaux d’eau dans toute la ville. C’est aussi l’occasion de boire des bières et de gouter à de délicieux repas dans les ruelles abritées. Il faut se rendre aux alentours de Khao San Road, Phra Athit Road, Silom Road ou Lumpini Park pour se joindre à la foule. 

Côté pratique, évidement les hôtels sont pleins et il vaut mieux réserver sa nuit à l’avance pour participer au Songkran.

LES FESTIVALS EN EUROPE

On termine notre tour des festivals par l’Europe. On n’a pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour assister à d’incroyables festivités.

Carnaval de Venise

Par Sandrine & Pascal du blog Dreams World

Si vous êtes amateur de carnaval, alors il vous faudra absolument découvrir durant 3 jours le carnaval de Venise. C’est ce que nous avons fait et nous avons été conquis par ce carnaval au charme romantique au cœur d’une ville italienne magnifique et fragile. 

Le carnaval de Venise se déroule au cœur de la lagune de Venise durant 15 jours. Cela vous permettra ainsi de participer aux festivités tout en visitant les principaux lieux d’attractivités de la ville tels que la place Saint Marc, les palais Vénitiens et les édifices religieux comme la basilique Saint Marc. Profitez-en pour longer les nombreux canaux qui sillonnent la ville et pourquoi pas embarquer en amoureux sur une gondole de Venise.

Le carnaval de Venise est gratuit. Il n’y aura aucun défilé. En effet les personnages déguisés sont des bénévoles qui errent dans la cité lacustre au gré de leurs envies. Et pour les découvrir vous n’aurez pas d’autre choix que de vous perdre dans les nombreuses ruelles qui longent les canaux.

C’est l’un des plus beaux carnavals du monde sans nul doute.


La Saint Patrick en Irlande

Par Violaine du blog Vio-Vadrouille

Besoin d’un nouvel événement à votre agenda ? Pourquoi ne pas célébrer la St Patrick en Irlande ?! Cette jolie date du calendrier durant laquelle l’Irlande et plusieurs villes du monde se mettent au vert fait toujours sensation.

Le 17 mars est une belle occasion de visiter l’Irlande pour y célébrer la St-Patrick et danser au rythme de ses festivités. Festivals, parades, visites, pèlerinage… la St-Patrick se célèbre de bien des façons et s’organise un peu partout sur l’île d’émeraude. Que ce soit à Dublin, à Belfast, à Cork ou à Galway, les pubs irlandais sont en fête et l’accueil des irlandais toujours aussi chaleureux !

Autre possibilité, célébrer la St-Patrick en Irlande du Nord sur les traces du Saint dans le comté de Down : on peut y visiter le centre culturel du Saint Patrick, une visite ludique et super intéressante.

A vous les pintes de Guinness (à consommer avec modération) et les déguisements de folie !


La fête des lumières de Lyon en France

Par Sandrine & Christophe du blog ChrissandVoyage

Attirant plusieurs millions de personnes sur plusieurs jours, la fête des lumières de Lyon est aujourd’hui un évènement mondialement connu. Sur les dates avoisinant le 8 Décembre de chaque année, la ville de Lyon propose des mises en lumières de certains monuments majeurs. Avant d’avoir cette notoriété, cet événement tire ses origines d’une fête religieuse.

En effet, il faut remonter en 1643, année où la peste fait des ravages dans le sud de la France, les lyonnais prient la vierge Marie de chasser cette épidémie. Le miracle arriva et pour célébrer cela, les lyonnais décidèrent en 1852 d’inaugurer une immense statue de la vierge Marie au-dessus de la basilique de Fourvière. Mais le 8 Septembre (et non pas Décembre),  jour de fête de la sainte Vierge, de fortes crues de la Saône forcèrent d’annuler l’évènement. 3 mois plus tard, le 8 décembre 1852, l’inauguration est de nouveau perturbée par de violents orages mais les lyonnais impatients restent solidaires et décident d’illuminer leur fenêtres avec des lumignons pour célébrer cette date du 8 décembre 1852.

Depuis cette date et tous les 8 décembre de chaque année la tradition continue. Mais c’est en 1989 que la mairie de Lyon décide de voir les choses en grand et organise la fête des lumières comme on la connaît de nos jours.

Chaque 8 décembre, toutes les fenêtres des lyonnais sont illuminées et de nombreuses festivités sont organisées. Des professionnels nationaux et internationaux de renoms sont appelés pour mettre en place des scénographies complètes dans certains lieux de la ville. La grande roue de la place Bellecour est souvent mise en scène tout comme les places emblématiques de la ville (Terreaux, Jacobin, opéra). La basilique de Fourvière est également à l’honneur avec de superbes mises en scène. Après le carnaval de Rio, l’Oktoberfest de Munich et Kumbh Mela, la fête des lumières est l’événement mondial qui attire le plus de visiteurs. Une grande fierté pour tous les lyonnais !

LES 4 FESTIVALS POPULAIRES D’ESPAGNE

L’Espagne est mis à l’honneur par 3 blogueurs. Direction Séville, Tarragone et Séville.

Féria de Séville

Par Moran du blog Rencontre le monde

Il y a quelques années, alors que je voyageais à travers la France à vélo j’ai fait une pause. Et quelle pause ! Je me suis rendu à Séville retrouver ma petite-amie chez Ana, notre amie andalouse. C’était la Feria de Séville !

La Feria de Abril de son vrai nom. Le moment parfait pour visiter Séville.
Plus qu’un dépaysement, c’est un retour dans le temps ! Une semaine de fête qui rassemble des millions de personnes. Les femmes sont en robe sévillane, de flamenco, les hommes sont en costume. On se déplace uniquement à pied, à cheval ou en calèche. Une énorme porte est illuminée le premier jour, le lundi, par le maire pour lancer les festivités. C’est l’alumbrao.

Ensuite c’est une semaine de fête. Chaque journée à sa particularité, le vendredi soir est réputé pour être la soirée la plus animée. Une fois au ferial on se promène dans des allées de casetas (tentes), chacune de ses allées possède le nom d’un fameux torero.

La plupart des casetas sont privées, elles appartiennent à des clubs. Il est donc important de connaître quelques locaux pour profiter à 100%. Ses clubs vont regrouper des collègues, des amis ou parfois même des gens qui ne se connaissent pas. Il est très difficile de faire partie de ces clubs et donc il est aussi compliqué d’y être invité.
Sinon il y a également quelques grandes tentes publiques. Dedans on y mange, on y boit, on y danse, on y rigole… On y fait la fête !
Il y a également une énorme fête foraine juste à côté. C’est assez drôle d’y voir de nombreux adolescents habillés sur leur 31 dans une fête foraine.
Bref, c’est une semaine de fête.


Les Fallas à Valencia

Par Max du blog LesZed

Si je vous demande : quelle est la seconde plus grande fête d’Europe (après la fête de la bière en Allemagne) ?

Je ne suis pas sûr que vous penserez tout de suite aux Las Fallas à Valencia. Et pourtant, cette énorme fête très appréciée des locaux est un grand moment de la vie des habitants de cette ville espagnole. S’étalant sur près de 3 semaines, les festivités répondent à un calendrier bien précis avec des moments forts à ne pas manquersi vous êtes de passage à Valence au mois de mars : 

– La Mascletà : des centaines de pétards très puissants explosent sur les grandes places de la ville. Un spectacle sonore qui vous fera vibrer tout le corps ! Attention aux tympans, le final peut monter jusqu’à 120 décibels ! – La Plantà : durant les Fallas, des énormes statues s’installent à travers les rues de la ville de Valencia. Impressionnantes (certaines atteignent jusqu’à 30 mètres de haut) et colorées, ces scènes sont souvent pleines d’humour ou caricaturales. Un concours permet d’élire les plus belles. – L’offrande de fleurs est un autre symbole des Fallas de Valencia. Munies d’un bouquet de fleurs et de magnifiques tenues, les participantes à ce défilé aboutiront sur la grande place de la ville pour apporter leur offrande et permettre ainsi la construction d’une immensevierge de 10 mètres de haut composée de ces milliers de bouquets.  – La Cremà : l’ultime étape de ces festivités et sûrement la plus impressionnante. Les statuesmises en place lors de la Plantàsont brûlées : les rues de Valencia se transforment alors en un bûcher géant. Attention à ne pas vous approcher trop près, la chaleur peut vite monter ! 


Que voir d’autre à Valencia ? Mise à part les Fallas, la ville a tout pour plaire et il y a de nombreuses choses à voir ou à faire à Valencia. Commencez par flâner dans son centre historique : ses nombreux monuments (la Basilique Royale, la Lonja de la Seda ou les tours de Serranos) vous séduiront sans aucun doute. Reposez-vous ensuite dans les jardins du Tùria, un parc pas comme les autres : situé à la place de l’ancien lit du fleuve, il traverse ainsi une grande partie de la ville. Ces jardins vous mèneront à la Cité des Arts et des Sciences, un complexe aux allures futuristes qui vous permettra de vous cultiver par la même occasion. Enfin, et il ne faut pas l’oublier, Valencia est toute proche de la mer, alors faites un saut à la plage avant de devoir repartir !  


La Santa Tecla à Tarragone

Par Nathalie du blog Voyageurs sans frontières

@Voyageurssansfrontieres

Nous avons découvert cette incroyable fête catalane par hasard lors de notre roadtrip en Catalogne en 2017. On connaît tous Barcelone mais cette fois nous avions envie d’aller dans des lieux un peu moins connus et c’est comme ça que nous nous sommes retrouvés à Tarragone, qui se situe à une centaine de kilomètres au Sud de Barcelone, en cette fin du mois de septembre.

Hasard du calendrier, cette période coïncidait avec la Santa Tecla, l’une des plus importantes célébrations de la ville qui rend hommage à Sainte Thècle, la sainte patronne de Tarragone. Pendant une dizaine de jours, de nombreux événements (concerts, repas géant en plein air, théâtre de rue, Procession des Géants…) en rapport avec la tradition de la Santa Tecla se déroulent un peu partout dans Tarragone pour finir en apothéose le 23 septembre, par une grande procession qui se déroule au son des tambours endiablés et ponctuée par un spectacle pyrotechnique époustouflant.

C’est bien simple, cette Procession nous a donné des frissons tellement nous étions ébahis par ce moment qui ne ressemblait en rien à ce que nous avions déjà vécu.

Ce que nous avons préféré? Les correfocs qui ouvrent le bal ! Ce sont des personnes déguisées en diablotins qui sautillent au son des tambours, un large sourire au lèvres et un bâtonnet de pétards qui sifflent, virevoltent et envoient des étincelles dans toutes les directions, à la main. Cette fête nous a tellement marqués que nous y sommes retournés en 2019 pour tourner une vidéo et nous en gardons toujours de très beaux souvenirs ! 


Je remercie tout le monde d’avoir participé a cet article pour vous faire voyager autour du monde ! Pour ma part j’adore le Japon et je ne peux que vous conseiller le festival de Yamayaki à Nara que vous pouvez retrouver ici.

Convaincu ? Quel est le prochain festival de cette liste que tu aimerais tester?

pin
Epinglez-moi !

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Lise
    17 février 2021 at 14 h 41 min

    Merci pour cet article plein d’inspirations qui donne envie de prendre un billet et de voyager !

    • Reply
      jenontheroad
      17 février 2021 at 15 h 31 min

      Oui vivement qu’on puisse de nouveau voyager ! Et merci à toi pour ta participation 🙂

  • Reply
    Benoît
    17 février 2021 at 17 h 31 min

    Merci pour cet article inspirant dans une période où je rêve de m’y retrouver de nouveau !

    • Reply
      jenontheroad
      18 février 2021 at 19 h 25 min

      En espérant qu’on puisse en faire à nouveau !
      Merci pour ta participation.

  • Reply
    Elen
    17 février 2021 at 20 h 14 min

    Super contente de voir le résultat final de ce très bel article ! Ravie d’avoir contribué 😀 En attendant, ça donne une bonne dose d’inspiration pour nos voyages à venir !

    • Reply
      jenontheroad
      18 février 2021 at 19 h 24 min

      Merci à toi d’y avoir participé 😉 Rêvons aux prochains festivals avant de pouvoir y retourner !

    Leave a Reply