0 In Coin PVT/ Section administrative

Comment préparer son PVT en 10 étapes

Il s’agit de votre premier PVT ? Vous ne savez pas comment vous préparer et surtout par ou commencer ? Voici un guide pour vous aider dans votre préparation et vous aider dans cette incroyable aventure !

1. CHOIX DE LA DESTINATION

Concernant le choix des destinations, je m’adresse aux français uniquement car cela change selon le pays d’origine.

En 2020 vous avez 16 destinations possibles ce qui est énorme en terme de choix. Tout dépend du style de PVT que vous recherchez. Vous pouvez vous rendre dans les destinations suivantes : Canada, Mexique, Uruguay, Colombie, Chili, Argentine, Brésil, Pérou (depuis peu !), Japon, Corée, Taiwan, Hong Kong, Russie, Japon et Belgique.

Il faut savoir que chaque pays à ses propres règles. Par exemple le Canada est le plus compliqué pour avoir son visa car il s’agit d’un tirage au sort, Taiwan est également différent car c’est un visa qui se renouvelle tous les 3 mois. Le prix va également varier selon la destination et les papiers vont être plus ou moins longs à rassembler. Par exemple la Nouvelle-Zélande est le plus simple à avoir, vous n’avez qu’à postuler. Si vous allez au Japon cela va être 2 fois plus long car vous devez réaliser un tableau chiffré de vos dépenses sur places, un programme et comment vous allez gagner de l’argent. Le pays veut s’assurer que vous pourrez vous financer avant le départ et sur place.

J’ai personnellement fait le PVT Japon et le PVT Nouvelle-Zélande dont vous pourrez trouver des articles pour vous aider dans la demande de visa. Ces deux PVT ont été complètement différent l’un de l’autre mais les deux années furent incroyables.

2. ACHAT DU BILLET D’AVION

Il faut savoir qu’une fois que vous avez votre visa vous avez un an pour vous rendre dans le pays, je vous conseille donc de partir à la bonne période en fonction du pays et ainsi acheter un billet d’avion avec un tarif intéressant.

Pour mon premier PVT en Nouvelle-Zélande, je suis passée par l’agence Cercle de Voyage que je recommande à ceux qui sont stressés ou qui veulent un billet retour. Leur avantage est que vous pouvez acheter un billet aller-retour open, vous pouvez donc prendre le retour quand vous souhaitez et vous pouvez modifier même après l’achat. Vous pouvez également y inclure des escales ! Par exemple j’avais pris une escale de 4 jours à Tokyo à l’aller et 1 semaine à Melbourne au retour. Puis une fois en Australie j’ai décidé de partir en Chine, j’ai donc rajouté cet escale en payant un supplément. Les conseillers sont vraiment réactifs et c’est un rapport qualité/prix vraiment intéressant.

Pour mon deuxième PVT j’ai seulement pris un aller simple car je ne savais pas ce que j’allais faire après mais il était sur que j’allais bouger en Asie.

Vous avez donc ces deux solutions, tout dépend de votre caractère ou de ce que vous recherchez.

3. ASSURANCE PVT

Etape indispensable à votre voyage ! Je vous conseille vraiment de partir avec une assurance, on ne sais jamais ce qu’il peut vous arriver. Mais quelle assurance choisir ? Là est toute la difficulté car vous en avez plein et honnêtement il est dur d’en trouver une !

J’ai mis du temps à sélectionner la mienne. Je vais vous épargner toutes ces recherches. Vous en avez vraiment 2 que je recommande : Chapka Assurance qui sont vraiment top, une assurance complète et transparente. Je vous le dis ce n’est pas la mois cher mais c’est vraiment une bonne assurance. Testé & recommandé.

La deuxième que je recommande est ACS qui est moins cher mais également transparente. Elle est forcément moins complète d’où la différence tarifaire, après tout dépend des services que vous souhaitez.

Ceux sont vraiment ces deux là que je recommande, vous n’aurez pas de mauvaises surprises.

*Veuillez noter qu’il s’agit de mon avis uniquement, 
j’ai testé les deux en tant que cliente. 
Je ne reçois aucune contrepartie 
en vous parlant de ces assurances. 

4. DÉMARCHES FINANCIÈRES

On entre dans la partie non fun de la préparation de ce voyage.

Pôle emplois

Si vous ne voulez pas vous retrouver avec des mauvaises surprises je vous conseille de prévenir le Pôle Emplois que vous partez pour une année surtout si vous touchez le chômage. Ils vont devoir « geler » les versements qui reprendront quand vous rentrerez en France. Si vous le faîte pas et qu’ils s’en rendent compte vous allez de voir tout rembourser. 

Banque

Il faut savoir que vous allez devoir ouvrir un compte en banque dans le pays de votre destination, autrement cela sera compliqué quand vous travaillerais sur place. Il en va de même pour éviter les frais !

Pour la Nouvelle-Zélande j’avais ouvert mon compte depuis la France avec la banque ANZ et commandé ma CB, ainsi je n’avais qu’à la récupérer lors de mon arrivée dans le pays au lieu d’attendre 2 semaines. C’est vraiment pratique quand cela est possible.

Pour le Japon, c’est un peu plus compliqué donc pour plus de précision vous pouvez lire cet article : Ouverture d’un compte bancaire au Japon. Dans ces cas là je vous conseille soit de partir avec du liquide soit d’augmenter le plafond de votre CB en cas que vous aurez besoin de retirer une grosse somme d’argent en attendant l’ouverture d’un compte à l’étranger.

Transfert

Si vous devez transférer de l’argent sur votre compte ouvert à l’étranger, je vous conseille de passer par Transfermate c’est le plus intéressant au niveau frais ! Vous payez 50€ de frais quelque soit le montant alors que si vous passez par votre banque, les frais seront en fonction du montant. Ils sont sérieux, je les ai utilisé plusieurs fois et je n’ai jamais eu de soucis.

Téléphone

Tout dépend du forfait que vous avez en France. Jai personnellement à chaque fois acheter une carte sur place avec un top-up tous les mois. C’est beaucoup plus pratique et moins cher selon votre forfait français. Après je sais que Free propose des deals très intéressant, à vous de voir. Mais pour certains pays, il est préférable d’avoir un numéro local, autrement vous pourrez manquer des opportunités de travail.

5. TRANSPORT

Si vous souhaitez conduire sur place je vous conseille de faire fortement votre permis international avant de partir. Cela se passe à la mairie et c’est gratuit toutefois cela peut prendre 2 semaines comme 1 mois pour le recevoir selon votre ville. Je vous conseille de le faire un peu en avance. Il faut savoir qu’il est valable 2 ans.

ATTENTION : le permis international n’est pas suffisant, il faut également votre permis français. Surtout ne pas l’oublier !

Je vous conseille également de vous renseigner des règles de conduite par pays. Par exemple au Japon il faut faire traduire le permis en japonais, cela coûte 50€ pour le faire et vous le recevrez quelques jours après toutefois il leur faut une adresse. Vous devrez donc rester au même endroit pendant quelques temps.

Concernant la voiture/van l’achat se fait sur place mais rien ne vous empêche d’aller voir sur les groupes Facebook des personnes qui vendent leur véhicule avant votre départ. Attention aux arnaques, n’acceptez pas lorsque l’on vous demande de payer en avance.

Si vous souhaitez louer un véhicule, il est préférable de s’y prendre à l’avance afin d’avoir des réductions tarifaires. Pour la Nouvelle-Zélande, je recommande Happy Campers.

6. LOGEMENT

Je vous conseille de réserver la première semaine de votre arrivée. Vous serez plus tranquille lors de votre arrivée et cela vous permettra de vous occuper des papiers administratifs (banques, téléphone, numéro de travail, achat de voiture…). Vous pourrez par la suite décider de ce que vous voulez faire.

Je suis passée personnellement par airbnb mais vous pouvez tout à fait réserver dans une auberge, cela dépend vraiment de vos goûts. Réserver la première semaine aide vraiment et vous partez l’esprit tranquille.

7. WORKAWAY / TRAVAIL

Honnêtement cela ne sert à rien de chercher du travail avant de partir. Je sais que cela peut faire peur à plus d’une personne mais c’est mieux de s’en occuper sur place. Dans un premier lieu vous allez peut être vouloir visiter ou choisir une ville avant de commencer à travailler et dans un deuxième lieu les employeurs préfèrent quand vous êtes sur place. Vous risquez d’avoir plusieurs refus si vous êtes encore en France car les employeurs ne veulent pas prendre le risque d’employer quelqu’un qui n’est pas encore parti.

Vous n’avez vraiment pas à avoir peur car en PVT le travail se trouve très facilement ! Cela dépend du pays, par exemple au Japon c’est un petit peu plus compliqué mais quand même faisable. Si vous recherchez quelque chose dans votre branche, vous risquez de mettre plus de temps à trouver. Mais si vous êtes prêt à faire n’importe quel job (ménages, serveurs, fuit picking…) vous trouverez de suite. Selon le pays, si vous souhaitez rester une année de plus, il faut faire 3 mois dans les champs. A vous renseigner selon votre destination de PVT ! Par exemple en Nouvelle-Zélande cela ne vaut pas le coup car ce n’est pour rallonger que de 3 mois.

Je vous conseille également de vous inscrire sur Woofing, Xhelp ou Workaway qui pourra vraiment vous dépanner ! C’est sur un principe de 4h de travail par jour en échange d’un logement gratuit et parfois c’est gîtes & couvert. Je préfère personnellement workaway que woofing (plus accès sur les travails de champs) mais les 3 se valent. L’abonnement est payant mais c’est valable 2 ans. Vous ne gagnez pas d’argent mais vous n’en perdez pas non plus, c’est un bon compromis en attendant de trouver un travail et puis vous pouvez faire de belles rencontres !

8. PROGRAMME DU PVT

Lors de mes différents PVT j’ai rencontré beaucoup de monde qui avait passé du temps à planifier leur année entière ! Je vous le dit de suite cela ne sert à rien car vous allez changer d’avis tout le long du séjour. Le but de ce PVT c’est justement cette liberté de ne pas savoir de quoi sera fait demain et vos projets vont changer selon vos envies, des rencontres, des conseils que l’on vous donnera en cour de route. Sachez-le, rien ne se passe comme planifié et je pense que c’est ce qui fait la beauté de ce programme.

Ce que je peux vous conseiller c’est de vous faire une liste des endroits ou expériences que vous aimeriez réaliser afin de ne pas passer à côté mais c’est tout. La meilleure astuce que je peux vous donner c’est vous écouter et laisser place à l’inconnue.

Renseignez vous des us & coutumes du pays cela ne pourra que vous aider lors de votre voyage et éviter les faux pas. Selon votre destination cela peut être bien d’apprendre quelques mots de la langue afin que vous puissiez communiquer un minimum sur place.

9. FAIRE SON SAC POUR 1 AN

Une partie qui paraît fun mais également compliqué. Si vous partez en sac à dos, je vous conseille de ne pas dépasser les 12KG, le reste est superflu et vous n’en avez réellement pas besoin. Niveau poid c’est mieux également de ne pas dépasser, le top serait 10KG mais c’est dur à atteindre.

Faites des listes et des essais jusqu’à ce que cela vous convienne.

Répartissez vos piles en 5 catégories : vêtements, trousse de voyage, trousse de pharmacie, électronique et coin pratique.

  • Vêtements : prenez des habits qui ne se froissent pas et roulez les dans votre sac, cela vous prendra moins de place. Honnêtement ne vous chargez pas prenez l’essentiel (1 jean, 1 pantalon de rando, 1 short, 1 robe, 1 combi short , Tshirt, 1 pull, 1 gillet, 1 polaire, 1 maillot…). Partir avec des basket/rando et prendre une paire de chaussure d’été.
  • Trousse de voyage : prenez également l’essentiel, niveau maquillage vous avez des mini palettes si vous voulez à tout pris en prendre une. Niveau savon prenez des échantillons car vous pourrez acheter le reste sur place. Je vous conseille une trousse que vous pouvez pendre dans les douches c’est beaucoup plus pratique.
  • Trousse de pharmacie : médicaments, 1 crème solaire, baume du tigre & pansements.
  • Coin pratique : 1 couteau suisse, 1 lampe frontale, 1 serviette micro fibre, 1 clik anti-moustique, 1 mini sac pliable 10L de Décathlon utile pour des courses ou autre, 1 corde et des tongues pour les douches communes. Si vous comptez camper prendre ce qu’il faut au niveau du matériel.
  • Electronique : adaptateur, plusieurs batteries & cartes mémoires pour l’appareil photo, disque dur externe, batterie externe. Tout dépend du matériel dont vous avez besoin pour ce voyage.
  • Vous pouvez retrouver un article plus complet sur les affaires à emporter lors d’un PVT et une Check List que vous pouvez télécharger ci-dessous.

10. CONSEILS POUR REUSSIR VOTRE PVT

 Chaque PVT, expérience est différente selon la personne. Ce voyage est unique et propre à chacun. Au final ce n’est pas la destination qui est importante mais le voyage en lui-même. Voici quelques conseils pour que celui-ci se déroule au mieux.

Retrouver dans cet article, mes conseils pour réussir votre PVT (en cours).

J’espère que ce petit guide vous aidera dans la préparation de votre voyage. N’hésitez pas à vous rendre sur le site des PVTISTES où vous trouverez également pleins d’informations et des témoignages.

Épinglez-moi !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply