image a la une

Miss Catastrophe est de retour ! La dernière fois elle était en Nouvelle-Zélande (vous pouvez retrouver le récit ici), aujourd’hui on la retrouve en Europe ; plus précisément dans la belle capitale d’Italie ! Vous l’aurez compris on va suivre ses aventures et péripéties à Rome.

Rome

Rome est une très belle ville où j’ai adoré flâner dans ses rues, voir l’imposant Colisée et bien d’autres lieux pendant la période des fêtes de noël. Tout se déroulait à merveilles et c’était même magique. Cette belle illusion s’effondra la veille de partir…

Qu’est ce qu’il y a bien pu se passer ?

Vous savez cette réputation pas folichonne sur les nombreux vols de métros ? Celle qu’on perçoit comme un cliché, une exagération ; une situation qui ne pourrait arriver que dans les films. Et bien non ! Cela m’est bel et bien arrivé ! La veille du départ sinon ce n’est pas drôle. Honnêtement je l’ai senti mais le temps que je réagisse j’ai du dire au revoir à mon joli porte-monnaie !

Malchance ou réalité ?

Mon amie avec qui j’étais partie me regarde d’un drôle d’air en voyant ma tête se décomposer, quand elle me demande ce qu’il se passe je lui réponds d’un air tout naturel « et bien je viens de me faire voler mon portefeuille », bien entendu sur le coup elle croit à une blague.

J’étais en mode Tomb Raider et vouloir retrouver ce malotru jusqu’à ce que ma pote me calme.  Le plus pénible dans tout ça était mes papiers ! Car ayant fait mes derniers achats juste avant il n’y avait pas un centime dedans (wha ha ha !)

Je me dirige donc vers le commissariat… y êtes vous déjà allés en Italie ? Si oui vous comprendrez ma douleur.

Comment expliquer un vol et qu’il y a urgence (mon vol était quand même le lendemain) à un personnel quand celui-ci ne parle pas un brin d’anglais (et moi je ne parle pas du tout italien) et que leur degrés d’intérêt frôle le -1 ?

Au bout d’une heure on a réussi à s’expliquer en espagnol pour finalement n’avoir aucun résultat car ils ne pouvaient rien faire.

Je retourne donc à l’hôtel et le gentil réceptionniste appelle l’ambassade et la compagnie aérienne.

Résultat : je ne pouvais pas prendre l’avion sans papier d’identité (la photocopie ne compte pas) j’avais pour solution soit le bus soit tenter l’aéroport et me prendre un râteau. Bien entendu les deux étaient à la même heure (non non le sort ne s’acharne pas du tout !)

J’ai donc pris le bus, heureusement que ma pote a pu m’avancer le billet !

C’est donc parti pour 14h de bus de Rome à Montpellier.

rome

Minute papillon tu n’es pas de Nîmes ?

Effectivement je suis bien de Nîmes et comme l’arrêt était au milieu de nulle part, j’ai donc du appeler mes cher parents pour qu’ils viennent me chercher alors qu’il était plus de minuit !

Je retiens donc de cette aventure qu’il faut être prudent à Rome, que la police ne sert strictement à rien et que je repartirai plus avec cette amie. Habituellement c’est elle qui a la poisse ! De base je ne suis pas chanceuse mais je m’en sors toujours plutôt bien… Donc un combo entre une personne non chanceuse et une poisseuse ce n’est vraiment pas la bonne idée !

Et vous avez des journées en voyage où rien ne va ??

ps : les gif ne sont pas de moi.

ENJOY !

Written by 

10 thoughts on “Miss Catastrophe à Rome !”

    1. Hahaha on pourrait faire une mini-série à nous trois ! Paniqué non juste blasée ^^ non heureusement ce n’était pas cher, dans les 60€ il me semble.

  1. ça ne m’est jamais arrivé dieu merci! Mais je me rappelle encore des très efficaces policiers de Pompéi: on s’est fait insulter par un gros bonhomme rubicond en italien (ça nous a fait une belle jambe vu qu’on ne le parle pas…) parce que nos billets n’étaient pas poinçonnés. Or le terminal était cassé à Naples d’où l’absence de poinçon. Heureusement, sa collègue intelligente a appelé la gare pour vérifier et nous avons pu passer. Bon il faut dire aussi que le contrôleur ce même jour devait signer nos billets et qu’il est descendu avant Pompéi. Il nous a carrément oubliés!

  2. J’ai eu cette poisse aussi quand je suis partie à Londres et que j’ai perdue ma carte d’identité là-bas. (Je n’ai aucune idée de comment et où j’ai bien pu la perdre). Mais du coup j’ai perdue une journée au commissariat et à l’ambassade pour avoir un papier qui me permettait de rentrer en France ! Puis j’ai du payer 80€ pour la refaire….

  3. Oh punaise 14h de bus, l’enfer! C’est le genre de mésaventure qui peut nous arriver à tous, et même en France. Mais bon sang que ça arrive quand tu as ton passeport sur toi, c’est vraiment une poisse sans nom! Petit conseil: perso je ne me balade jamais avec mon passeport, mais toujours avec une photocopie couleur, et l’original reste dans ma valise fermée à clé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *