En ce mois d’octobre, je ne pouvais faire autrement que d’écrire un article spécial Halloween ! J’aime cette fête qui est à la base une fête folklorique et païenne venant des îles anglos-celtes.   Elle devient populaire dans les années 1920 et c’est à ce moment là qu’apparaissent les lanternes citrouilles ! Alors il est temps de revêtir votre plus beau costume (ou le pire à vous de voir !) afin de partir à la chasse aux bonbons et de le fêter dignement !

Même si cette fête a eu du mal à s’installer en France, par exemple ça ne se fête pas en Bretagne, j’aime le fêter ! Je suis donc partie sur Paris rejoindre des amis pour tester le fameux Manoir !! En attendant de le fêter un jour aux Etats-Unis je vous raconte mon expérience au Manoir de Paris !

 

LE MANOIR DE PARIS

«  Liens de sang et rituel »

 

Une fois entrée dans le manoir plus de retour en arrière possible, je vous préviens c’est à vos risques et périls ! Attendez-vous à être torturé et tué à la tronçonneuse !

J’avoue j’exagère un peu ! On se promène dans cet endroit hanté et sombre tout en étant attaqué par des monstres ou des démons. On ne peut faire autrement que d’avancer si on veut sortir vivant de ce lieu. Regardez de partout que se soit sur le coté ou en l’air ; on ne sait jamais d’où peut provenir un fou furieux ou un monstre !

 

LA DÉCORATION & LES MONSTRES

C’est vraiment bufflant ! Tout est vraiment très bien fait et on ne sait pas où donner de la tête. Le maquillage des monstres est très réaliste, ils font peur à mourir.

On se promène sur trois étages et il y a des choses différentes à chaque fois. C’est ingénieux et horriblement sympathique.

Manoir de Paris Manoir de Paris

 

LA PEUR EST ELLE AU RENDEZ VOUS ?

Tout dépend de comment vous réagissez ! Personnellement je suis assez trouillarde et je n’ai absolument pas eu peur. Par contre devant moi il y avait des filles qui n’arrêtaient pas de hurler, elles se sont même rouler par terre… J’ai trouvé tout de même leur réaction excessive.

Il faut savoir qu’on n’ait pas dans le noir absolu, on voit tout ; je pense que si ca avait été le contraire cela aurait été vraiment flippant voir très angoissant !!

 

MON AVIS

Il faut savoir que la seule autre comparaison que j’avais c’est celle faite en Nouvelle-Zélande où on est dans le noir complet tout en se faisant attaquer par des acteurs venus de nulle part. J’en attendais peut être un peu trop.

Je pense également que le monde joue beaucoup sur cet avis. On est répartit en un groupe de 10 à 20 personnes et quand on se retrouve avec des personnes aux voies criardes et qui t’insupportes toutes les trente seconde on peut avoir du mal à se mettre dans l’ambiance. Personnellement j’avais plus peur qu’elles me marchent dessus ou me donnent un coup dans le visage que par les monstres aux alentours !

J’ai beaucoup aimé le décor et les acteurs (monstres et compagnie) jouent très bien ! Je pense qu’en petit groupe et moins de lumière ça peut être largement mieux !

Manoir de Paris Manoir de Paris

 

Informations :

  • Se situe dans le 10ème
  • Ouvert de 16h à 23h pour Halloween
  • Le parcours dure environ ½ heure
  • Il faut obligatoirement imprimer son ticket !
  • Tarif : 27€ (du coup je trouve le prix un peu cher par rapport au résultat)
  • Fast pass : 37€
  • Règles : ne pas courir, ne pas toucher les acteurs, pas de téléphone (lumière).
  • Les photos ne sont pas autorisées à l’intérieur

Et vous ? Qu’avez-vous fait pour Halloween ?

ENJOY !

Manoir de Paris
Épinglez-moi !

Written by 

3 thoughts on “[Spécial Halloween] J’ai testé pour vous… Le Manoir de Paris !”

  1. C’est fou comme nos expériences diffèrent! J’ai fait le Manoir de Paris il y a 3 ans et c’est clairement une expérience terrifiante à mes yeux, et amusante tout à la fois. On nous faisait entrer pour petits groupes, mais on s’espaçait vite les uns les autres, de sorte que parfois l’on se sentait bien seul… J’y suis allée avec une amie et on ne s’est pas laché la main tout du long, enfin jusqu’à ce qu’un fou furieux me fonce dessus et ne m’accule contre un mur en me hurlant dessus à l’étage de l’asile de fous… O_O On n’était pas dans le noir complet, mais l’éclairage n’était fait que de stroboscopes, à des rythmes différents selon les salles, de sorte que par intervalle on était dans le noir, nos yeux n’ayant pas le temps de se faire à la luminosité plus sombre, et lorsque l’éclairage repassait plus clair on avait parfois un acteur monstrueux à deux centimètres du visage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *